• Vinzü

WAKAME, FUCUS ET NORI...Rencontre avec Tanguy et Hélène, à Ars en Ré

Mis à jour : 3 janv. 2019

Une odeur d'iode vous accueille quand on franchit le sas du laboratoire de Tanguy et d'Hélène. Cet été, je suis venu en vélo de Bordeaux pour partir à la rencontre de ces deux précurseurs de la cueillette et de la culture de l'algue en Nouvelle Aquitaine.


Hélène et Tanguy, sur l'estran nord de l'île de Ré

Hélène et Tanguy se sont reconvertis, parce qu'il voulaient faire encore plus pour protéger les océans, donner à connaître l'algue et ses bienfaits nutritifs, et se mettre en accord avec leurs principes d'une vie simple, dédiée à une alimentation du XXIème siècle, créative et de qualité. Ils se sont formés pendant plusieurs mois auprès de professionnels en Bretagne avant de revenir sur leur île pour gérer leurs premières ressources en algues. Chaque jour, quand la marée le permet, ils sont sur l'estran à la recherche de la laitue de mer, du wakamé, du nori , de l'aonori ou du fucus.


Ils sont les seuls autorisés par le conservatoire maritime à travailler avec leur véhicule sur la côte nord de l'île de Ré. Et comme il vont au bout d'une démarche écologique, ils ont choisi pour leur motorisation de bateau, le seul moteur autorisé à sillonner les parcs marins...



Cueillette à quelques encablures de la plage

En pionniers et gardiens de la biodiversité, ils gèrent leurs ressources et essaiment à nouveau pour préserver leurs lieux de cueillette.

Et comme ils sont aussi gardiens du temps, ils ont trouvé le loisir de remettre en état des anciens marais, pour se lancer dans l'algoculture. Intérêt de cette nouvelle activité, le fait de pouvoir produire en bio (même si l'algue sauvage, c'est quand même le top...), de ne plus dépendre du cycle des marées et des rigueurs du temps.



Les marais de l'île de Ré

On est particulièrement heureux chez Vinzü de promouvoir les produits d'Hélène et Tanguy, que vous découvrirez dans la rubrique algues séchées, car on considère que l'algue est l'un des aliments du futur.

C'est simple, 10 grammes de Nori donnent autant de protéines qu'une côte de boeuf (en plus c'est moins compliqué à découper, car c'est déjà en paillettes...) L'aonori par exemple est 6 fois plus riche en calcium que le lait.



Les algues, un cocktail de bienfaits

En plus c'est tellement bon, et pas qu'en sushi. On adore préparer nos algues en tartare, les ajouter à nos dégustations d'huîtres, à nos préparations de poisson ou les incorporer dans une tarte salée. Vous pourrez découvrir sur le site https://recettes.de/algues/2 un grand nombre de façons d'accommoder les algues pour en découvrir les bienfaits.


WAKAME, FUCUS AND NORI ... Meeting with Tanguy and Hélène, in Ars en Ré


A smell of iodine greets you when one comes in the laboratory of Tanguy and Hélène. This summer, I came by bike from Bordeaux to meet these two precursors of seaweed harvesting and cultivation in Aquitaine.

Hélène and Tanguy converted, because they wanted to do more to protect the oceans, to make known the seaweed and its nutritional benefits, and to agree with their principles of a simple life, dedicated to a food of the 21st century, creative and quality oriented. They trained for several months with professionals in Brittany before returning to their island to manage their first algae resources. Every day, when the tide allows it, they are on the shore in search of sea lettuce, wakame, nori, aonori or fucus. They are the only ones authorized by the maritime conservatory to work with their vehicle on the north coast of the island of Ré. And as they pursue an ecological approach, they have chosen for their boat engine, the only engine allowed to crisscross marine parks ...


As pioneers and custodians of biodiversity, they manage their resources and try again to preserve their gathering places. And as they are also guardians of time, they found the leisure to rehabilitate ancient marshes, to engage in seaweed farming. Interest of this new activity, the fact of being able to produce in organic (even if the wild seaweed, it is still the top ...), to no longer depend on the cycle of the tides and the rigors of the time.


We are particularly happy at Vinzü to promote Hélène and Tanguy's products, which you will discover in the dried seaweed section, because we consider that the seaweed is one of the foods of the future. It's simple, 10 grams of Nori give as much protein as a rib of beef (in addition it is less complicated to cut, because it is already glitter ...) Aonori for example is 6 times more rich in calcium than milk.


Plus it's so good, not just sushi. We love to prepare our seaweed in tartar, add them to our oyster tastings, our fish preparations or incorporate them into a salty pie. You will be able to discover on the site https://recettes.de/algues/2 a large number of ways to accommodate the algae to discover the benefits.


  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle