• Vinzü

Ile de Ré, ile salée. Rencontre avec les sauniers au coeur des marais

Mis à jour : 3 janv 2019


Plus on avance dans l'île, plus la présence de l'eau nous environne. Après la Couarde, la terre cède du terrain à la mer, les marais reflètent la couleur changeante du ciel, et c'est désormais une alchimie particulière qui s'offre à nous : on roule désormais sur une piste étroite qui ondule entre terre et eau, faite de landes et de carreaux de sel, avec le clocher d'Ars comme seul amer.


Après La Couarde sur Mer, le long des marais vers Ars en Ré

Peu d'arbres à présent, des échassiers s'envolent à notre approche, et au détour d'un marais apparaissent les sauniers. Ils ont le geste sûr, et au fil de l'eau, se construisent les pyramides étincelantes de gros sel que le saunier façonne de son simoussi, une planchette fixée au bout d'une longue perche.

En début de soirée, c'est au tour de la fleur de sel d'être récoltée, elle qui aura formé une fine particule de sel à fleur d'eau au heures chaudes de la journée.

C'est aussi dans les marais qu'on y récolte la salicorne, une plante qui affectionne l'eau salée et qui pousse dans l'argile des aires saunantes.

C'est enfin a proximité, comme pour nous entre Loix et Saint Martin de Ré, que l'on y cueille le maceron, ce légume sauvage longtemps oublié de l'île de Ré, un ombellifère aux graines noir de jais, à la saveur poivrée teintée d'une légère amertume.

Le maceron, le poivre sauvage de l'île de Ré

Nous vous en avons rapporté pour vous le faire découvrir ;-)


Ile de Ré, salted island.

Meeting with the salt workers in the heart of the marshes


The more we move further on the island, the more water surrounds us. After LaCouarde, the land gives way to the sea, the marshes reflect the changing color of the sky, and it is now a special alchemy that is offered to us: we now roll on a narrow track that ripples between land and water, made of moors and tiles of salt, with the bell tower of Ars as the only point on the horizon.

Few trees now, waders fly away on our approach, and at the bend of a marsh appear the salt workers. They have the sure gesture, and along the water, are built the pyramids sparkling coarse salt that the salt worker shaping his simoussi, a board attached to the end of a long pole.

In the early evening, it is the turn of the flower of salt to be harvested, it will have formed a fine particle of salt in the water during the hot hours of the day.

It is also in the marshes that we harvest the salicorne, a plant that likes salt water and grows in the clay of the saunante areas.


It is finally close, as for us between Loix and Saint Martin de Ré, that one picks there the maceron, this wild vegetable long forgotten of the island of Ré, a vegetable with jet black seeds, with the flavor peppery tinged with a slight bitterness.


  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle